Enfants

Avec les enfants, mon travail s’effectue en trois temps :

  • l’observation pour recueillir toutes sortes d’informations précieuses à la rencontre
  • la connexion, c’est à dire une rencontre, au plus près, au plus juste, au plus aidant
  • le questionnement, de l’enfant et des parents, dès le début et tout au long du travail.

Avec les parents de l’enfant, l’enjeu est de croiser les regards, de partager les observations et les compréhensions, d’observer ensemble l’évolution de l’enfant, les mouvements, les difficultés et les progrès

Avec l’enfant, l’enjeu est de le rejoindre là ou il est pour repérer ses ressources et l’aider à les activer pour retrouver son mouvement de vie, pour remettre ses symptômes à une juste place.

Sur quels outils je m’appuie ?

La thérapie de jeu (Play Therapy ©) est le cadre de référence de mon travail avec les enfants. C’est une approche très précieuse pour créer le lien, parler le même langage, entrer en relation et tout particulièrement pour les enfants qui ne peuvent verbaliser leurs vécus intérieurs.

L’hypnose avec les enfants est une façon d’activer leurs ressources intérieures, afin de leur permettre de vivre plus confortablement, plus harmonieusement, plus souplement.

La Discipline Positive, est à la fois une approche et une boite à outils pour accompagner chaque enfant dans l’encouragement, sur un chemin où il peut apprendre de ses erreurs, entrer dans une démarche de progression, et devenir acteur de sa vie.

Adolescents

Avec les adolescents, mon travail consiste d’abord à les rencontrer, c’est à dire à les questionner avec attention et souplesse, curiosité et délicatesse, bref, de les rejoindre là où ils sont.

Puis, dans une co-construction interactive, on s’attèle à repérer ce qui empêche de grandir, de se relier aux autres, de prendre sa place dans le monde, de trouver un sens à son existence.

Dans ce travail d’accompagnement, je peux parfois utiliser l’hypnose formelle en vue de travailler sur un symptôme précis, mais je privilégie toujours l’approche holistique et systémique. En effet, un symptôme ne peut pas être apprécié de façon isolée, il a une fonction. Il est surtout essentiel de comprendre à quoi il sert plutôt que de vouloir l’éliminer à tout prix.

Je m’appuie donc sur l’approche en Pleine Conscience, pour faciliter l’activation des ressources intérieures, le discernement, la capacité à faire des choix et à s’auto déterminer, dans le respect de soi même et des autres. Les séances au cabinet ont vocation à être complétées par des mises en pratiques, des expériences de centration/autorégulation pour apprendre à faire entrer le calme en soi, à se mettre à la bonne distance des choses, des séances d’auto-hypnose pour travailler seul sur telle ou telle problématique. En bref, on travaille ensemble à une progressive autonomie !

Avec ces adolescents qui ont vocation à se transformer et se construire en s’incarnant, je suis donc tout particulièrement tournée vers le travail psychocorporel. Il m’arrive donc, en complément du travail psycho corporel que j’effectue avec les outils de l’hypnose, de proposer d’aller travailler avec un autre praticien tel qu’un fascia-thérapeute, un kinésiologue, un ostéopathe ou un sophrologue, tous ceux qui savent questionner le corps directement sans passer par le champ du mental.

Avec les adolescents, je travaille également sur toute la dynamique relationnelle. Comment l’adolescent se situe-t-il dans sa relation à lui même, aux autres et au monde ? Comment trouve-t-il sa place dans son environnement, comment appartient-il à son groupe de pairs, à sa famille, etc… En activant sa capacité à se situer en sujet, en charge de sa vie, capable de nommer et faire respecter ses besoins et de respecter ceux d’autrui, différent de lui, il est vraiment possible de passer des caps important et déterminants pour sa vie adulte à venir.

Enfin, pour imprimer sa trace, s’inscrire dans un réel, trouver son sens et sa raison d’avancer, son sentiment d’être utile et son ressenti d’être vivant, chaque adolescent peut convoquer dans le travail sa sensibilité spirituelle, artistique, créative.

Cette étape de vie est aussi périlleuse que chargée de promesses. Le travail avec les parents peut prendre différentes formes selon la situation, mais il aura toujours vocation à leur permettre de développer voire restaurer le lien qui les relie à leur adolescent.

Adultes

Toujours dans une démarche intégrative (je ne m’adosse pas à un seul appareil à penser) et holistique (je m’intéresse à toutes les parties d’une personne), je travaille à partir de ce qui est amené dans le moment présent.

C’est à partir de l’ici et maintenant, de ce qui bloque, de ce qui empêche de vivre, que l’on se met au travail. Chaque séance offre un temps d’exploration des vécus intérieurs, des ressentis, des pensées, des croyances, des éprouvés corporels.

Et de la façon la plus ajustée possible, on cherchera ce qui permet de gagner en confort, en mise à distance, en discernement, en énergie vitale, en adaptation, en autonomie, en responsabilité, etc …

Approche centrée sur la personne, thérapie ACT, hypnose humaniste, pleine conscience, Ennéagramme, gestalt thérapie, approche adlérienne, éclairages spirituels, yoga, toutes ces approches se complètent et convergent, elles portent du sens dès lors qu’elles aident à produire du changement vital.

L’hypnose peut être utilisée de façon formelle ou conversationnelle, du moment qu’elle participe à l’éveil de la conscience et à la remise en route de processus vitaux.

Je ne pose pas de cadre de durée de thérapie ni de fréquence a priori, celui ci se profile au début du travail et se confronte au principe de réalité (disponibilité en temps, horaires, budget, etc…). On co-construit le cadre et les modalités de notre travail à partir de ce qui paraît aidant, opérant.

Couples (guidance parentale)

Qu’il s’agisse d’un couple de parents des enfants du même lit ou d’un couple de parents d’une famille « recomposée », je propose un travail de guidance, centré autour de la dynamique des relations parents/enfants au sein de la famille.

Des difficultés d’ajustement éducatif jusqu’aux graves conflits dans le couple, l’idée est de pouvoir se mettre au travail, en acceptant de bouger de sa position habituelle, pour permettre le remaniement des modalités relationnelles au sein de la famille.

La différence entre les deux entités du couple est retravaillée pour en faire émerger toutes les opportunités de complémentarité.

L’alliance est réhabilitée, la coopération est encouragée, la communication est revisitée, en s’appuyant sur la réalité de ce qui est vécu au plan émotionnel.

Le métier de parent est un « work in progress », tout l’enjeu est de retrouver de la confiance en soi, en ses intuitions premières, sans craindre le « qu’en pensera-t-on ».

Tout le travail avec les parents est donc un travail de « remise en capacité », d’encouragement à faire du mieux qu’on peut, d’acceptation du principe de réalité, de développement de la capacité à faire des « pas de côté » pour essayer de nouvelles stratégies, de prise de conscience de la complémentarité dans le couple, etc…